JFMI : Une « Journée Filles, Maths et Informatique : une équation lumineuse » s’est déroulée au lycée Dupuy De Lôme lundi 23 janvier 2023 à destination de 85 jeunes filles de 2nde et de 1ère.

Au programme de cette journée :
• une conférence théâtrale sur la trace de trois femmes de science : Marie Curie, Ada Lovelace, Emilie du Châtelet ;équipe du matin ».

• Un atelier sur les représentations et stéréotypes encore présents dans les études scientifiques et dans les métiers liés aux mathématiques et à l’informatique ;

• Des « speed meetings » avec des femmes scientifiques présentant leur parcours scolaire et professionnel.

Avec un immense merci pour les élèves de CPGE du lycée qui sont venues participer au speed meeting alors qu’elles avaient un devoir de 4 heures qui débutait l’heure suivante !

Quelques portraits de femmes scientifiques :

Quelques vidéos :

Eugénie BRASIER : « Usages de la réalité augmentée pour la vie quotidienne »  Laboratoire de recherche en informatique à l’université Paris Saclay

Perrine BERMENT : Modélisation de la réponse au traitement en oncologie : exemples en radiothérapie et en thérapies ciblées

 Une interview à lire  de Mouna Haddoud , data scientist

et une playlist sur youtube à visionner

• Une pièce de théâtre forum sur le thème des stéréotypes entre filles et garçons dans les études scientifiques durant laquelle les élèves sont sollicitées.

L’objectif de cette journée : lutter contre les préjugés, montrer aux jeunes lycéennes que le monde scientifique est aussi pour elles et les encourager à choisir une voie de réussite pour laquelle elles ont autant d’aptitudes que les garçons.
En effet, les filles ont tendance à minorer leurs ambitions. A niveau égal, les filles au lycée ne s’engagent pas autant que les garçons dans les filières et spécialités scientifiques, particulièrement mathématiques et informatique, même lorsqu’elles ont un bon niveau en sciences. Le choix des spécialités est aussi souvent source de doutes avec des filles qui hésitent à choisir la spécialité maths car elles ont peur « de ne pas être à la hauteur ».
En conséquence, dans les études postbac, les filles sont nettement moins présentes que les garçons dans les filières sélectives et scientifiques (classes préparatoires aux grandes écoles, formations d’ingénieurs, etc…)
Les stéréotypes véhiculés par la société sur les rôles et compétences différenciés selon le sexe sont intériorisés mais encore bien présents.

Cette journée a été coorganisée par l’association « femmes et maths » et les compagnies « comédie des ondes » et « LAPS/équipe du matin ».

 

Merci à Elise Tradinas, Muriel Gaudin, Marie Mosser, Cyril Vernet acteurs de LAPS

Merci à Annick Boisseau et Véronique Slovacek-Chauveau de l’association femmes et maths

Merci aux témoins pour le speed-meeting :  Alexis Blasselle, Maelenn Le Mener, Brabant Elisa , Marie Bornet, Cécile le Liboux, Adèle le Chevalier, Yuna Le Men

Merci aux organisatrices du lycée Sonia Lohro, Cécile Le Rudulier, Céline Vincent, Pierrick Soleillant ainsi que l’ensemble des enseignants de mathématiques du lycée qui ont aidé à l’organisation.