Retour au blog

30 janvier 2021

Des mythes antiques à la psychanalyse : des clés pour comprendre le monde. (Projet Karta)

La question du genre – masculin-féminin-neutre – et les dysfonctionnements familiaux – infanticide, parricide, matricide, inceste, haine dans la fratrie, malédiction familiale – sont des sujets abordés par quantité de mythes gréco-romains. La psychanalyse s’en est à son tour emparée.

Pourquoi a-t-on toujours recours à la culture grecque, à cette culture autre, pour penser notre actualité?

L’objet d’étude Masculin, Féminin invite les élèves de Première à interroger la question du genre.

Le genre se définit comme l’ensemble des assignations socialement construites à partir de l’identité sexuelle. Un sujet brûlant d’actualité? Non, les mythes nous invitent déjà à observer la non-adéquation du sexe et du genre. Athéna, la fille préférée de Zeus, née casquée, la lance à la main, un paragon de féminité ? Et que dire des Amazones, ces guerrières de la Mer noire qui refusent leur destin de femme, mariage et procréation?

Et du côté du masculin, des figures semblent également échapper aux normes de la virilité : Dionysos affiche un teint clair, des joues couleur vermeil, une chevelure longue et blonde flottant au vent… Qu’est-il arrivé aux grands héros virils par excellence? Achille, à la cour du roi Lycomède, et Héraclès, chez la reine lydienne Omphale, tous deux travestis en filles, apprennent le travail de la laine…

Les récits mythologiques (travestissement, échange et confusion des sexes) permettent de penser cette différence. Ainsi le devin Tirésias qui vécut dans un corps de femme pendant sept ans peut-il répondre aux questions de Zeus (incorrigible prédateur) qui se demande qui éprouve le plus de plaisir sexuel de l’homme ou de la femme.

Saison 1, option LCA Première : deux conférences suivies d’un débat autour du Masculin, Féminin.

Mme Armelle Guivarch, psychiatre et psychanalyste, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, a proposé une réflexion sur le Masculin, Féminin, Singuliers. Elle a pu apporter un éclairage sur la question en se référant tant à Freud qu’à Lacan.

Bon nombre de publications dans les revues et magazines refusent le non binarisme, ni homme ni femme, sujet sensible en particulier chez les adolescents. Il était donc important de traiter avec les élèves cette question très présente dans la société. N’accompagnent-ils pas quelquefois certains camarades dans leur réassignation sexuelle? Des questions délicates à aborder avec une psychanalyste.

L’objet d’étude intitulé “Le mythe : lectures poétiques et philosophiques du monde” invite les élèves de Terminale à se questionner sur la famille et ses dysfonctionnements possibles.

En effet, qu’est-ce que la famille? Les lignes ont bougé depuis l’Antiquité : le père n’est plus le patriarche tout puissant décidant de la vie ou de la mort par exposition. La composition de la famille également : la famille antique intégrait à la famille nucléaire un ancêtre souvent fictif et prestigieux (Aphrodite, Poséidon, Héraclès) ainsi que la maisonnée : esclaves, domesticité, nourrice, pédagogue…

Autre question : une famille, pour quoi faire ? assurer la pérennité du groupe familial, la transmission du patrimoine matériel et symbolique, par extension la pérennité de la société tout entière.

Après avoir pris connaissance des rites qui permettaient de faire famille (naissance, mariage, obsèques) les élèves ont exploré tous les dysfonctionnements familiaux si exhaustivement exploités par les mythes, à savoir l’infanticide, le parricide, le matricide, l’inceste, la haine dans la fratrie, les familles “maudites”.

Saison 2, option LCA Terminale : trois conférences suivies d’un débat autour des dysfonctionnements familiaux.

C’est au tour des élèves de Terminale d’accueillir Mme Guivarch pour apprendre ce que la psychanalyse a à nous dire de la famille. Après un exposé sur les différents archétypes paternels ou maternels qu’on peut rencontrer en s’appuyant sur des cas cliniques, elle a suscité le débat chez les élèves. Que penser de la PMA? Un enfant peut-il être “privé d’un père” au profit d’un géniteur? En quoi l’enfant interagit-il avec le couple que forment ses parents? Les questions se sont multipliées au-delà de l’intervention d’une heure.

Mythes et psychanalyse au lycée Dupuy-de-Lôme sur Ouest-France