Retour au blog

25 novembre 2019

BTS Compta-Gestion au cinéma

Les élèves de 1ère année de BTS Comptabilité-Gestion sont allés au cinéma voir le dernier film de Ken Loach “Sorry we missed you”, film qui peut être relié à leur cours de Culture Economique Juridique Manageriale sur les thèmes suivants:

  • le rôle du marché et son fonctionnement, la concurrence
  • les principales politiques économiques et leur environnement
  • les styles de management
  • l’impact du numérique sur la vie de l’entreprise
  • les mutations du travail

Sorry we missed you raconte l’histoire d’un couple de “travailleurs pauvres” et de leurs deux enfants en Angleterre. Le film évoque la contrepartie sociale des journées épuisantes des parents.

Retour en classe pour une réflexion et l’écriture de quelques commentaires:

 

“Ce film est passionnant, il décrit le combat d’une famille qui est touchée par les difficultés économiques, liées à la précarité de leur travail. Elle garde malgré tout des liens solides et essaie de garder la tête haute”

Kevin, Baptiste, Alan et Maxime

“Le manager de l’entreprise veut faire croire à Ricky (le père) qu’il sera son propre patron, sous prétexte qu’il a son propre véhicule. En réalité, il est surveillé constamment (grâce à un boitier numérique) et doit payer des amendes pour le moindre retard. Aucune demande de journée de repose n’est acceptée. Et il n’y a pas de représentant du personnel pour le défendre.”

Thibault, Elodie, Julie, Natacha, Léa

 

“La mère a réalisé un sacrifice important (en vendant son seul bien ,sa voiture) pour que son mari puisse réaliser ses rêves d’indépendance. tout cela pour un leurre.”

Thomas , Marine, Manon

“C’est un film réaliste, révélateur de la précarité de certaines professions; celui-ci critique l’impact des conditions de travail sur les salariés, qui amènent à une certaine déshumanisation. Le film met en scène une famille à la recherche d’un équilibre et d’une stabilité: on y retrouve des parents dévoués à leurs enfants, une petite fille très mure pour son age de 10 ans qui se sent responsable de la situation ainsi qu’un adolescent en pleine crise, en quête de reconnaissance.

On peut aussi souligner l’omniprésence de la concurrence dans le monde du travail.

C’est un film puissant par le message qu’il suscite”

Sarah, Salomé, Louise, Clément