Retour au blog

12 octobre 2021

Une fresque du muraliste chilien Juan Pablo Gatica à Dupuy de Lôme

2022, année du Chili

L’université Bretagne Sud a accueilli pendant un mois deux muralistes chiliens dans le cadre de la programmation de l’année Chili en 2022. Des ateliers participatifs ont été proposés sur le mur situé le long du Paquebot. A leur tour, les enseignants d’Espagnol et d’Arts plastiques du lycée Dupuy de Lôme ont lancé un projet in situ : proposer à Juan Pablo Gatica, muraliste chilien, issu du collectif d’artistes Colores in Valparaiso, de peindre avec les élèves de Spécialité Arts plastiques une fresque à l’accueil du lycée.

Un projet pluridisciplinaire

  • Dans le cadre du cours, les Spécialités Arts plastiques ont fait de nombreuses propositions à l’artiste autour du thème du “LIEN”. Chaque groupe s’est laissé guidé par une émotion, un chemin (amitié, empathie, partage …). Les élèves ont ainsi mobilisé leurs compétences en Espagnol pour discuter du projet sous l’oeil attentif de leurs enseignants.
  • Une sortie à l’UBS le jeudi 30 septembre leur a permis d’assister à une conférence en Espagnol de deux heures sur le muralisme chilien. Ils ont ainsi découvert l’importance de cette forme d’art engagé, populaire et collectif dont la langue simple mais monumentale et symboliste parle au peuple tout entier tant les images proposées sont universelles. L’idée est toujours d’intégrer l’oeuvre à la vie quotidienne.
  • Le jeudi 7 octobre, place aux travaux pratiques! En matinée, croquis pour un groupe; l’après-midi, pinceau! Et découverte de taille : le dessin proposé par l’artiste n’est pas celui auquel les élèves s’attendaient…

Une réalisation collective

La technique de Juan Pablo Gatica a surpris : pas de quadrillage sur le mur, seuls quelques points pour se repérer! Le premier groupe a travaillé sur le niveau, l’élaboration du carré ; le second groupe a participé à l’élaboration de la mosaïque et des pétales.

Le sens de l’oeuvre

Le buste d’une jeune fille dont le visage aux teintes orangées et rosées repose sur un coude, des tiges florales s’échappant du sommet de son crâne, des pétales qui s’envolent, un quadrilatère rempli de formes géométriques à l’arrière-plan, un titre à l’angle droit inférieur de la fresque, ALB/MA… Laissons la parole à Eva, élève de Terminale, qui nous propose une interprétation de l’oeuvre :

  • La jeune fille dort et les tiges florales qui s’élèvent symbolisent son âme, d’où le titre Alma qui veut dire ” Âme “.
  • Le modèle qui l’a inspiré, une de ses connaissances, se nomme Alba, d’où l’insertion du B dans le M.
  • Le rectangle à l’arrière-plan représente sa maison, son chez soi, et l’on peut percevoir des bourgeons destinés à éclore et s’épanouir à l’extérieur de cette forme géométrique.
  • La palette de couleurs douces et chaudes renvoie sans doute au pays dont il est originaire.

La signature de l’artiste

Juan Pablo Gatica signe sous son nom d’artiste ” JOTAPE “.

Le lendemain, vernissage sous le soleil!

Après avoir partagé un verre et offert à l’artiste un leporello, livre accordéon consignant dessins et remerciements, les élèves de Terminale, enchantés de cette expérience mémorable, ont pris la pose avec leur enseignante pour une photo souvenir.

Plus d’images sur Instagram!

Découvrez la spécialité Arts Plastiques ici

L’article du Télégramme