Les jeudis de la géopolitique

Ce que le tourisme doit au Grand Océan

Pour une géohistoire du tourisme dans l’océan Pacifique

Jeudi 14 novembre 2019 à 20h – Amphi Paul Ricœur

par Jean-Christophe GAY, Géographe, professeur des universités à l’université Nice Sophia Antipolis.

 

Le tourisme contemporain doit beaucoup aux îles du Pacifique. En dépit de leur modeste fréquentation et de leur “touristification” tardive au XXe siècle, elles ont joué un rôle essentiel dans l’évolution des pratiques et des imaginaires touristiques. Hawaï, en particulier, avec la plage de Waikiki, est le lieu incubateur des 3 S (Sea, Sand & Sun). Un nouveau rapport à l’eau, avec le bain hédonique dans une mer chaude ou le surf, et une nouvelle esthétique du corps, avec le bronzage, y apparaissent. Le bikini en découle et porte le nom d’une île micronésienne.

Le Club Med va utiliser des éléments polynésiens ( paréo, collier de fleurs, danse…) dans la nouvelle forme de vacances, décomplexée et en plein-air, qu’il développe dans ses villages.

 

 

Conférence gratuite organisée par le Carrefour des humanités Paul Ricœur et le lycée Dupuy de Lôme.

 

https://sites.google.com/site/assochpr/

https://www.facebook.com/CarrefourDesHumanites/