Retour au blog

26 novembre 2019

Les 204 lisent à voix haute sous le parrainage de l’écrivain Joseph Ponthus.

“Et si on lisait … à voix haute” ?

Eh bien, c’est ce qu’ont fait les élèves de 204 ce lundi 25 novembre après que leur professeur de Lettres, Madame Miscopein, les a inscrits à un concours national à destination des collégiens et lycéens, une belle initiative prise par La Grande Librairie, l’émission littéraire sur France 5. Ils ont pu s’exercer devant un écrivain lorientais par adoption, Joseph Ponthus, auteur multi primé pour son ouvrage A la Ligne, qui évoque le travail dans les usines d’agro alimentaire locales.

Un travail de classe diffusé sur France 5!

Alors les élèves ont lu, sous une pression accrue du fait de la présence des portables braqués sur eux : car oui, toutes leurs prestations ont été filmées et seront montées pour apparaître dans une pastille de l’émission littéraire consacrée au concours. Pas facile de rester concentré dans ces conditions !

L’auteur, avec gentillesse mais sans concession, les a orientés, guidés et conseillés sur cet art très particulier qu’est l’art de bien lire à haute voix.

Une attention portée à chacun.

Etienne a essuyé les plâtres, qui doit parler plus fort et de façon moins monocorde, même si sa lecture est clairement intelligente.

Puis Albane, qui doit faire attention à la métrique dans Les Fleurs du Mal, mais dont le ton et la sensibilité ont plu à l’auteur.

Et Julyane, qui à travers le texte de P. Rhabi sur l’écologie, doit ménager des silences afin que se gravent les chiffres et les données.

Mattéo lit un texte dans lequel domine l’action : qu’il donne de la vie à son texte !

Louanne enthousiasme J. Ponthus par sa justesse et les modulations de sa voix dans les dialogues.

Clémentine doit faire ressentir la peur voire la terreur d’un auteur face à une fan psychopathe …

Et Darrel ? Il doit apprendre à ne plus manger ses mots, et à impulser de l’énergie à la scène finale de Boule de Suif !

Le point final…

S’ensuit une démonstration imparable de l’écrivain qui lit son propre texte. Et même si Anis lui fait remarquer en souriant qu’il a peut-être un peu raté un passage, tous les élèves s’accordent à admirer la force et la conviction qui se dégagent de cette lecture habitée.

Bref, une bien belle rencontre qui confirme que plus on lit, mieux on lit !

La version montée sera visible dans l’émission La Grande Librairie du 11 décembre à 20 heures 30.

La grande librairie du mercredi 11 décembre.